Version imprimable

Ce jeudi 24 janvier 2013, à partir de 19h30, le centre culturel "Barricade" consacre une soirée à la présentation de l'ouvrage Violences conjugales, approches féministes, co-rédigé par Françoise Hecq, ancienne formatrice au CVFE et féministe de toujours. Le livre a été publié en novembre 2012 dans la  collection « Agirs féministes » de l’Université des Femmes (Bruxelles).

Cliquer pour voir l'imageLa soirée s'intitule "Violence conjugale: approches féministes". Au programme: présentation du livre en présence de Françoise Hecq, de Marie-Thérèse Coenen, de l'Université des Femmes et de Myriam Fatzaun, directrice de SOFFT (qui organise la formation LEA). Pour agrémenter la soirée, l'asbl Mémosource proposera la lecture d'une série de récits de femmes accompagnée d'un théâtre kamishibaï. A découvrir !

L'entrée est gratuite. Invitation cordiale à toutes les personnes intéressées.

Pour rappel, le livre Violences conjugales, approches féministes regroupe deux études qui concernent  la violence envers les femmes envisagée de deux points de vue assez différents, l’insertion socioprofessionnelle et l’approche intergénérationnelle :

  • Françoise Hecq, Violence conjugale et chemin vers l’emploi : LEA, une formation unique et innovante
  • Lucie Goderniaux, La violence conjugale, un apprentissage transgénérationnel ?

    La couverture du livre

La violence envers les femmes, et plus particulièrement la violence conjugale, est et reste une préoccupation essentielle du mouvement féministe, non seulement pour dénoncer le patriarcat et la domination masculine dans nos sociétés mais aussi pour en faire une question éminemment politique. Dès sa création, l’Université des Femmes se penche sur cette thématique en approfondissant l’analyse féministe du phénomène.

Militante engagée à l’Université des Femmes, Françoise Hecq suit prioritairement ce dossier, en relation avec les associations de terrain. Elle évoque dans la première partie de l’ouvrage son expérience au sein du Collectif contre les Violences Familiales et l’Exclusion (CVFE). De 1998 à 2008, elle anime un atelier au sein de la formation LEA pour les femmes victimes de violence. LEA a pour objectif de favoriser la réinsertion sociale et professionnelle des femmes particulièrement éprouvées dans leur vie personnelle.

La deuxième partie du livre présente le travail réalisé par Lucie Goderniaux dans le cadre de son mémoire primé en 2009 par l’Université des Femmes. Elle s’intéresse plus particulièrement à la violence conjugale dans une approche innovante puisqu’elle envisage celle-ci du point de vue d’un apprentissage transgénérationnel. Elle accorde une place importante aux témoignages des femmes violentées.

 Barricade, rue Pierreuse 21 B-4000 Liège.

Inscription souhaitée: 04/222.06.22