Version imprimable

Ce 17 décembre 2014, la Commission « Femmes et ville » a célébré son anniversaire devant une quarantaine de sympathisant-e-s (dont trois hommes), au cours d’une soirée conviviale organisée à la salle du RAVI (Résidences-Ateliers Vivegnis International), à Liège.

Après avoir fêté les dix ans de la Charte de l’égalité femme-homme en 2011, la Commission en célèbre aujourd’hui les treize ans.L'affiche de la soirée

C'est grave, docteur-e ?

La soirée a été introduite par un bilan des actions entreprises présenté par Marie-Paule Henry.

Quelques exemples glanés sur le blog de Sud Presse (législature 2006-2012) :

  • « Diverses marches exploratoires nocturnes dans les quartiers de Ste-Marguerite, du Carré, du Jardin Botanique,
  • un avis concernant la prise en compte du ‘genderbudgeting’ dans les plans financiers des projets 
  • en collaboration avec l’Ecole normale Jonfosse, la Commission a organisé des modules de formation de sensibilisation au genre. »

Plus d’info

Par la suite, Nicole Van Enis, auteure du livre Féminismes Pluriels (Bruxelles, Aden, 2012), a évoqué les principes communs et les divergences qui existent entre les différentes approches féministes, avant que Marie Klinkenberg évoque une publication qu’elle a réalisée pour le CDGAI (Centre de Dynamique de Groupe et d'Analyse institutionnelle) sur le thème Le mauvais genre. Genre, sexe et société.

Plus d’info

Céline KEnfin, le public a pu se gondoler en écoutant la chanteuse Céline K, qui n'a pas hésité à chanter sans son groupe, seulement accompagnée d’un minuscule ukulélé (petite guitare originaire de Madère et des îles Hawaï).

« Céline K. est sur scène comme un poisson dans son waterzooi, et pour le plus grand plaisir de tous. Elle touche, grâce à des textes fins et pleins d’humour, des interprétations justes sur des sujets pourtant parfois graves... Avec elle, on ne sourit pas : on s’esclaffe, on se tord, on se bidonne, oui, on rit et on est nourrit », lit-on sur le site de Vie féminine.

Plus d’info

Un peu d’histoire

Un bref rappel de l’histoire de la Commission : le 17 décembre 2001, le conseil communal liégeois a adopté une « Charte de l’égalité femme-homme », manifestant « sa volonté de s’engager concrètement en faveur d’une commune plus citoyenne, qui prenne en compte l’ensemble de ses habitant-e-s dans leur diversité, œuvrant ainsi pour que l’égalité devienne une réalité ».

Dans le prolongement de cette initiative, le Conseil a décidé d’installer un organe de concertation permanent entre la ville et les associations représentant les femmes à Liège : ainsi est née la Commission consultative communale « Femmes et ville ». Installée en février 2005, elle a été renouvelée en 2007 (dans le cadre de la législature 2006-2012) et en 2013 (dans le cadre de la législature 2012-2018).

(Photo ci-contre: une vue du public)Une vue du public

La Commission comprend 20 membres, à savoir :

  • 12 à 20 représentant-e-s d’associations
  • 3 à 5 personnes siégeant à titre individuel
  • Un-e représentant-e de chaque parti politique démocratique siégeant au Conseil communal
  • Un-e représentant-e de M. le Bourgmestre 

Selon la présentation qui en est faite sur le site de la ville de Liège, les objectifs de la Commission sont :

  • « l’intégration de la dimension de l’égalité entre les femmes et les hommes dans toutes les politiques développées par le Conseil communal 
  • l’élimination de toute forme de discrimination entre femmes et hommes 
  • la sensibilisation de l’opinion publique par la diffusion d’une image non-discriminatoire pour des femmes et des hommes 
  • la rédaction d’un plan d’actions pour l’égalité femmes/hommes. »

Plus d’info

La commission « Femmes et ville » sur le site du CVFE

On trouvera quelques articles qui concernent la commission « Femmes et ville » sur notre site :

  • Une présentation de la Commission "Femmes et Ville". Lire
  • Un article sur les « marches exploratoires liégeoises ». Lire
  • Un article sur l'insécurité au féminin. Lire