Version imprimable

Affiche campagneEn prélude à la journée du 25 novembre, Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, les Ministres francophones chargées de l’Egalité des Chances, Isabelle Simonis (FWB), Céline Frémault (Cocof) et Dorothée Klein, représentant le Ministre Maxime Prévot (RW) ont organisé ce lundi 21 novembre à Bruxelles une conférence de presse annonçant le lancement de la campagne annuelle de sensibilisation relative à la lutte contre les violences conjugales

Sensibiliser à la réalité des violences conjugales

Le Journal de Marie nous livre les pensées quotidiennes d’une victime, Marie. Elle confie à son journal intime ses émotions, ses questionnements, son ressenti face aux événements du quotidien déclenchés par les comportements violents de son compagnon, Fred. Soumise à une tension permanente et à des explosions imprévisibles, elle ressent un malaise qui s’exprime par de la culpabilité et l’idée fausse que c’est elle qui provoque ce qui se passe. Paroles dénigrantes, bris d’objets, gestes menaçants, mécontentement perpétuel exprimé par Fred persistent malgré les tentatives de Marie qui cherche en vain comment se comporter de façon plus adéquate. Fred contrôle les faits et gestes de sa compagne, l’isole du monde extérieur et fait intrusion dans son intimité, jusqu’à détruire le fameux journal. A la fin, Marie décide de se séparer de Fred.

Le journal de Marie se lit sur le site internet de la campagne.

En 2011 et en 2012, les personnages de Fred et Marie avaient pris vie dans des spots de sensibilisation qui ont rencontré un grand succès, puisqu’ils ont été visionnés deux millions de fois sur YouTube et ont inspiré des campagnes similaires à l’étranger.

Il est important d’expliquer ce qu’est la violence conjugale. La diffusion de ces spots y contribue. Le message principal est que rien ne justifie la violence conjugale. Les femmes doivent savoir qu’elles ne sont pas seules et qu’elles peuvent recevoir de l’aide, des conseils, une écoute.

Apporter des réponses adaptées aux demandes d'aide

La campagne diffuse le numéro de la Ligne d’écoute Violences Conjugales : 0800 30.030. Cette ligne est gratuite, elle s’adresse aux victimes, aux auteurs de violence, aux professionnels, à l’entourage. Ces deux actions -sensibilisation et ligne d’écoute- font partie du Plan d’action Intrafrancophone de lutte contre les violences sexistes et intrafamiliales que les pouvoirs publics se sont engagés à réaliser pendant la législature 2014-2019. La ligne téléphonique est accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h. Ce n’est pas une ligne d’urgence. Ce service constitue un des premiers maillons de la chaîne d’intervention en matière de violences entre partenaires.

Ce sont en grande majorité des femmes victimes de violences qui y ont recours. Lors des campagnes de sensibilisation, le nombre d’appels augmente fortement. Cela démontre l’impact positif des actions de sensibilisation et l’importance de les mener régulièrement, pour que les victimes sortent du silence. Mais cela souligne aussi la nécessité impérieuse d’apporter des réponses adéquates, permanentes, adaptées, accessibles, coordonnées et en nombre suffisant en parallèle à ces campagnes, pour que les victimes qui prennent le risque de dévoiler les violences qu'elles subissent ne se heurtent plus à des portes fermées.

Ce sont les associations spécialisées qui assurent une part essentielle des services d’aide : Ligne d’écoute, Maisons d’hébergement, Centres d’accompagnement et de consultations psychosociales et juridiques, formation des professionnels de premières lignes, groupes d’entraide et d’éducation permanente pour les femmes, groupes de responsabilisation pour les auteurs de violences conjugales, etc. sont portés par des associations subsidiées.

Les trois Ministres de l’Egalité des Chances ont déclaré que la pérennisation des moyens et la reconnaissance des associations spécialisées dans la lutte contre les violences conjugales font partie de leurs priorités. Les trois Ministres ont pris des engagements à ce sujet en lien avec leurs compétences respectives.

Deux périodes de diffusion de la campagne

La campagne de sensibilisation se déroule du 21 novembre au 4 décembre, le 25 novembre étant la date anniversaire de l’assassinat des trois sœurs Mirabal, militantes politiques en République dominicaine. Une seconde période de diffusion est prévue du 6 mars au 12 mars 2017, le 8 mars étant la journée internationale des droits des femmes.

Outre le site internet, un spot vidéo qui sera diffusé sur les chaines de télévision et des spots audio qui seront diffusés à la radio, la campagne de sensibilisation met à disposition des organisations et du public des affiches, des badges, des cartes de visites à distribuer le plus largement possible…