Version imprimable

Le CVFE est lauréate du prix Anne-Marie Lizin – Théroigne de Méricourt !

 

Après deux nominations en 2013 et en 2015, le CVFE a été proclamée lauréate du prix 2018 Anne-Marie Lizin - Théroigne de Méricourt ! Ce prix récompense le travail de toutes les équipes dans tous les services. Le CVFE a donc reçu une œuvre d’une artiste wallonne choisie par la Synergie Wallonie.

 

Claire Gavroy a remercié les organisatrices du prix en ces termes : Si aujourd’hui le CVFE est une association importante, nous le devons à une poignée de femmes, militantes, qui à la fin des années 70 se sont groupées, mobilisées, organisées pour sortir du silence le fléau de la violence conjugale, se solidariser avec les victimes et faire changer les mentalités, la réaction sociale, juridique, politique.

 

 

 
Aujourd’hui, nous connaissons les impacts des violences conjugales sur les femmes, sur les enfants, sur le lien familial et la parentalité mais aussi les effets de ces violences en termes d’exclusion sociale et de précarité.

                                                       

                                               

                         De gauche à droite: Melissa Vicenzot, Claire Gavroy, Myriam Fatzaun et Anne Delépine du CVFE.

Après 40 ans d’existence et de développement, notre association propose ces services en matière de violences conjugales et d’Égalité Femmes-Hommes :  

-          Un Refuge, une maison de deuxième étape, une crèche 

-          Des consultations psychosociales et juridiques ambulatoires 

-          Des consultations de soutien à la parentalité 

-          Des espaces d’expression, d’analyse, de rencontres, de créations culturelles, en un mot d’Education permanente 

-          Des recherches, des publications, de la sensibilisation d’un large public.

Quand les femmes se mettent ensemble, c’est plus facile et ça donne de beaux résultats ! Par exemple cette vidéo-animation « Dounia, Tamara, Awa - la dignité dans les mains de la Loi » qu’un groupe de femmes migrantes a conçu et réalisé avec l’aide de « Caméra Etc. » pour alerter d’autres femmes comme elles sur les limitations à leurs droits quand des violences conjugales sont exercées en contexte de regroupement familial.

 

 

Pour lutter contre les violences sexistes, il faut agir pour plus d’Egalité entre les femmes et les hommes. Considérant que les violences sexistes sont facteur de précarité et d’exclusions socio-économiques multiformes pour les femmes, le CVFE a déployé un service destiné à soutenir les femmes dans leur projet de trouver (ou retrouver) une place sur le marché de l’emploi et dans la société. C’est le service SOFFT

 

 

Enfin, avec toute sa dimension féministe, en s’appuyant sur l’analyse de genre des rapports sociaux de sexe, notre collectif (soutenu par le pouvoir public wallon) a été l’initiateur avec Praxis d’une coopération inédite, entre services travaillant avec les auteurs et services travaillant avec les victimes. Ce sont les Pôles de ressources spécialisées en violences conjugales et intrafamiliales, qui coordonnent la Ligne « Ecoute Violences Conjugale » et les programmes de sensibilisation et de formation des professionnels

Prix Anne-Marie Lizin - Théroigne de Méricourt ? Petite piqûre de rappel !

Le prix "Théroigne de Méricourt" a été créé par Anne-Marie Lizin, femme politique wallonne engagée pour les droits des femmes et pionnière en matière de lutte contre les violences conjugales. Anne-Marie Lizin appréciait particulièrement cette femme méconnue, originaire de Wallonie et figure de la révolution française, qu'était Anne-Josèphe de Théroigne de Méricourt, considérée comme une des premières féministes. Elle donna donc son nom à ce prix. Suite au décès d'Anne-Marie Lizin en 2015, ce prix s'appelle désormais "Prix Anne-Marie Lizin - Théroigne de Méricourt".

Il récompense des femmes ou des associations qui œuvrent pour plus d’égalité entre les femmes et les hommes sur le territoire de la Région Wallonne. Il met également en avant le travail d’une artiste ou artisane de la Région, dont une œuvre originale est offerte à la lauréate.