Une expérience d’accompagnement individuel d’enfants au CVFE

Auteur: 
Pierre-Nicolas Bourcier
Date de publication: 
12/2014

Depuis deux ans, une expérience d’accompagnement individuel d’enfants hébergés au refuge du CVFE est menée par un intervenant psychosocial. Tirant le bilan d’un certain nombre d’accompagnements, cet intervenant décrit ici le projet initialement formulé par lui à l'intention de son équipe de travail et la manière dont l’expérience pratique l’a éclairé, conforté, mais aussi fait évoluer.

Chez SOFFT, peaufiner un projet professionnel grâce à un accompagnement individuel de quelques semaines

Auteur: 
Delphine Dessart
Date de publication: 
10/2013

SOFFT, organisme d’insertion socioprofessionnelle pour les femmes tente une nouvelle expérience depuis 2012 : un module de 24 h d’accompagnement individuel pour des femmes qui veulent s’orienter rapidement vers un métier. Une accompagnatrice décrit le fonctionnement du projet et en tire les enseignements.

En deux mois, mon bagage pour l'emploi

Une nouvelle formule : deux mois de soutien intensif pour aller vers l'emploi salarié

"En deux mois, mon bagage pour l'emploi" est une formation qui propose un soutien intensif à la recherche d'emploi.

Le module s'adresse à des personnes ayant déjà choisi leur orientation professionnelle et prêtes à trouver un emploi ou à s'inverstir dans une formation qualifiante.

Des séances d'informations auront lieu aux dates suivantes :

  • le 9 juillet 2013 à 9h30
  • le 23 juillet 2013 à 10h00

Les séances d'infos ont lieu à SOFFT (En Féronstrée 23, 4000 Liège).

Les enfants exposés à la violence conjugale

Les enfants « exposés » à la violence conjugale sont aujourd’hui considérés comme des victimes, des êtres en souffrance, des personnes en danger.

Il n’est plus question désormais de considérer les enfants d’un couple où règne la violence conjugale comme de simples témoins qui ne seraient pas vraiment concernés par ce qui se passe.

Processus de Domination conjugale et prévention

Mis au point au Québec, le Processus de domination conjugale (PDC) est une grille d’analyse des mécanismes de violence conjugale qui permet à des associations d’accueil de femmes victimes de violence conjugale et à des services d’aide aux auteurs de violence de travailler en concertation de manière à repérer et à prévenir les situations dangereuses au sein des familles.

Un modèle venu du Québec

Le Processus de domination conjugale (PDC) a été mis au point au Québec par Denise Tremblay, directrice d’une maison d’accueil pour femmes victimes de violence conjugale et Robert Ayotte, directeur d’un service d’aide aux auteurs de violence conjugale.

L’objectif principal du PDC est d’assurer la sécurité des victimes d’abord, mais aussi des autres membres des familles touchées par la violence conjugale ou intra-familiale.

Cycle de la violence et victimisation

La notion de cycle de la violence dans les couples a été introduite en 1988 par la psychologue américaine Leonor Walker et reprise ensuite par la chercheuse québécoise Ginette Larouche. Ce modèle permet d’appréhender la dimension temporelle des violences conjugales et d’expliquer comment s’instaure l’usure des repères et la victimisation. Dans ce modèle, le cycle de la violence se compose de quatre phases bien distinctes : la tension, la crise, la justification et la rémission ou lune de miel.

L'escalade la violence: un continuum

La violence s’installe progressivement dans le couple. Elle passe tout d’abord inaperçue, car les premières manifestations ne sont pas brutales et peuvent être confondues avec des preuves d’amour (jalousie, repli sur le couple, etc.) De la part du conjoint violente, la violence commence souvent par des agressions psychologiques, de l’isolement et du contrôle visant à réduire l’estime de soi de la victime. Apparaissent ensuite les agressions verbales, physiques et sexuelles.

Violence conjugale, violence de genre

Partout au monde, les femmes représentent l'immense majorité des victimes de violence conjugale: en ce sens, la violence conjugale est une violence de genre, sans doute la pire. En février 2006, une conférence interministérielle a adopté pour la Belgique une définition unique des violences conjugales. Depuis lors, cette définition constitue le cadre de référence des pouvoirs publics – tous niveaux confondus - en la matière.

Une violence de genre

La violence conjugale est une violence de genre : les femmes en sont les victimes à une écrasante majorité.

De l'aide au bout du fil

Au 04/223.45.67, la ligne d’appel du CVFE est disponible 24h/24. Les femmes victimes de violence conjugale pourront y trouver une écoute attentive, des conseils si elles veulent quitter le domicile, des solutions pour se mettre à l’abri avec leurs enfants, de manière temporaire.

  • Comment réagir quand on est confrontée à la violence dans son couple ? Comment se protéger et protéger les enfants ?

 Rester ou partir est un choix difficile. Mesurez le danger, pensez à votre sécurité. Ne restez pas isolée, n’hésitez pas à nous appeler.