Coût de la violence conjugale en Belgique : les recommandations du Conseil de l’Egalité des chances entre hommes et femmes

Auteur: 
René Begon
Date de publication: 
10/2013

Dans le prolongement du rapport scientifique sur le coût de la violence conjugale dans l’Europe des 25, publié en 2009 avec le soutien du programme DAPHNE, le Conseil de l’égalité des chances entre les femmes et les hommes a souligné dans un avis le retard accumulé par la Belgique en ce domaine, faute d’avoir réussi à harmoniser les politiques criminelles des différents parquets, ainsi que les principes d’encodage des faits liés à la violence conjugale.

L’estimation du coût social et financier de la violence conjugale en Europe: seize milliards d’€ par an

Auteur: 
René Begon
Date de publication: 
10/2013

Une étude financée par l’Union européenne (programme DAPHNE II 2006) estime le coût social et financier de la violence conjugale dans l’ensemble de l’Europe des 25 à 16 milliards d’€ par an. Si cette estimation paraît cohérente, les extrapolations proposées pays par pays semblent plus contestables.

L’aide et le contrôle lors d’entretiens psycho-sociaux en ambulatoire : levier(s) de changement ou argument(s) de non-changement ?

Auteur: 
Frédéric Bertin
Date de publication: 
10/2013

Posant la question du type de positionnement le plus adapté pour un intervenant psychosocial dans le cadre d’entretiens en ambulatoire auprès des victimes de violences conjugales, cet article étudie l’hypothèse selon laquelle les intervenants peuvent, en fonction de leur manière de s’impliquer auprès des victimes, constituer, soit un levier de changement (modification, voire arrêt du processus de violences), soit un argument de non-changement (maintien de la dynamique actuelle).

Regroupement familial et violence conjugale : éviter la double victimisation des femmes migrantes

Auteur: 
René Begon
Date de publication: 
10/2013

La loi des étrangers de 1980, qui contient des dispositions concernant le regroupement familial des migrants, provoque-t-elle régulièrement l’expulsion du territoire de femmes migrantes ayant quitté un conjoint violent durant les trois (ou cinq) premières années de leur séjour, comme l’indique un rapport de l’ONG Human Rights Watch? Pour le CVFE, la loi devrait sans doute être améliorée au niveau de son application, mais elle contient des clauses, parfois mal connues, susceptibles de protéger les victimes de violence conjugale.

Chez SOFFT, peaufiner un projet professionnel grâce à un accompagnement individuel de quelques semaines

Auteur: 
Delphine Dessart
Date de publication: 
10/2013

SOFFT, organisme d’insertion socioprofessionnelle pour les femmes tente une nouvelle expérience depuis 2012 : un module de 24 h d’accompagnement individuel pour des femmes qui veulent s’orienter rapidement vers un métier. Une accompagnatrice décrit le fonctionnement du projet et en tire les enseignements.

Le Centre culturel de Seraing reprend la pièce "Qui a crié au loup?"

Créé en janvier 2012 et repris ensuite en juin et en octobre de la même année, le spectacle théâtral « Qui a crié au loup ?» sera présenté en novembre 2013 au Centre culturel de Seraing par le Théâtre de la Renaissance. Ce spectacle de création collective issu de la collaboration entre le Collectif contre les Violences familiales et l'Exclusion (CVFE) et la Cie "Projet Adakia" aborde la question délicate des enfants exposés à la violence conjugale.

En octobre, les Gingers ont manifesté…

Les Gingers sont un groupe féministe citoyen composé de femmes qui se sont, au départ, initiées aux techniques d’auto-défense verbale et physique dans des ateliers organisés par leManif au Salon de l'emploi CVFE.

Colloque "Les femmes migrantes et la double violence"

Le 25 novembre 2013, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, aura lieu à Namur un colloque consacré à la double violence ou double victimisation qui frappe régulièrement les femmes migrantes. On entend par là le fait que les migrantes peuvent être à la fois en butte à la violence intra-familiale et à la violence administrative, principalement à travers la perte du permis de séjour.