Ecriture, pratiques d’éducation permanente et savoirs féministes

Auteur: 
Anne Delepine
Date de publication: 
09/2015

Faire émerger de nouveaux savoirs féministes à partir des réalités vécues par les femmes aujourd’hui, ainsi peut se formuler un enjeu important de l’éducation permanente. Cette analyse témoigne d’une expérience de recherche menée avec un public de femmes victimes de violences conjugales, touchées par les lois de l’immigration, qui montre comment à partir de l’écriture collective, pour peu qu’on ose s’y frotter, peut se déployer une forme de maîtrise du monde qui nous entoure et de sa propre vie.

Echapper à la violence conjugale

La violence conjugale est une stratégie de contrôle et de domination qui porte atteinte à la dignité, à l’intégrité et à la sécurité de ses victimes, qui sont presque exclusivement des femmes. Il est indispensable de s’y soustraire et de la faire cesser : la mission du CVFE est d’y contribuer le plus efficacement possible, notamment par l'accueil et l'hébergement des victimes de violence conjugale et de leurs enfants.