33% des Européennes ont été victimes de violence physique ou sexuelle

Pour l'Agence européenne des Droits fondamentaux (FRA), basée à Vienne (Autriche), les violences envers les femmes constituent un fléau qui n’est que marginalement dénoncé par les victimes. Dès lors, les statistiques émanant de la police et de la justice ne donnent pas aux autorités politiques une image suffisamment fiable pour déterminer des politiques préventives et répressives.