Version imprimable

En 2014, un groupe d’éducation permanente du CVFE a mis sur pied l’événement « One Billion Rising » à Liège.

« One Billion Rising » : pour réclamer le droit de vivre sans violence …

En 2014, un groupe d’éducation permanente du CVFE a mis sur pied l’événement « One Billion Rising » à Liège. Cette manifestation qui veut mettre fin à la violence envers les femmes a lieu partout dans le monde le jour de la Saint-Valentin.

Chaque 14 février, dans le monde entier, femmes et hommes sont invités à se rassembler quelques heures et à danser dans l’espace public, au même moment, sur une même chorégraphie, sous une même bannière, pour revendiquer que cessent les violences contre les femmes. Pour donner une visibilité homogène à l’événement, il est demandé de porter du rouge. Un slogan accompagne le V-day : "One Billion Rising" ("Un milliard d'humains se soulèvent"). Pourquoi un milliard? Parce qu'on évalue à un milliard (c'est-à-dire une femme sur trois) le nombre de femmes qui, au cours de leur vie, seront battues ou violées...

                                       

Cet événement international est une initiative d’Eve Ensler, féministe américaine, comédienne et dramaturge, auteure et interprète de la pièce de théâtre « Les monologues du vagin ». Cette pièce célèbre, traduite en 50 langues, est jouée dans le monde entier. Dans la foulée de ce succès, Eve Ensler, elle-même victime d’abus sexuel dans son enfance, a imaginé le « V-Day » et organisé une première soirée de gala en 1998, avec un groupe de femmes new-yorkaises. Depuis, le V-day a lieu le 14 février de chaque année, le jour de la Saint-Valentin : « V-Day est un mouvement mondial activiste pour faire cesser la violence envers les femmes et les filles. V-Day est un catalyseur qui promeut les événements créatifs permettant aux organisations anti-violence existantes de sensibiliser le grand public, de lever des fonds et de trouver un deuxième souffle. V-Day renforce la mobilisation dans la lutte pour faire cesser la violence envers les femmes et les filles, y compris le viol, l'inceste, les coups, la mutilation génitale féminine (MGF) et l'esclavage sexuel. (…). Le « V » de V-Day signifie Victoire, Valentin et Vagin. »[1]

Aboutir à une action collective et faire entendre sa voix : la trajectoire du groupe liégeois illustre comment des femmes « premières concernées », réunies dans un groupe d’éducation permanente du CVFE, ont saisi l’occasion pour transformer des souffrances individuelles en moments d’expression et de  revendication collectifs. Le travail collectif du groupe a réussi à faire émerger un «  nous » à partir de vécus singuliers qui entrent en résonnance. Le thème du V-day 2014 était la Justice, et les femmes avaient effectivement beaucoup à dire sur leur vision de la justice et les améliorations nécessaires, qu’elles ont formulées pour «  nous toutes et tous ».

L’action collective renforce les individus et elle est porteuse de changement social, en offrant l’expérience d’une société plus respectueuse de tous ses membres. Elle permet aux femmes de retrouver une puissance d’agir, de se sentir capables ensemble de faire bouger les choses.

Elaborer une conscience plus forte et solidaire contre les violences faites aux femmes : un autre projet solidaire de femmes est né ensuite au sein du CVFE,  le GASP (« groupe d’action, de solidarité et de projets »). La vision d’un monde où les femmes seront traitées partout avec respect et de façon égalitaire avec les hommes est peut-être utopiste, mais elle nous mobilise contre les injustices et les violences faites aux femmes. Les femmes sont capables de porter ensemble, de façon solidaire, le droit de vivre sans violence et la conviction que la domination masculine n’est pas une fatalité.

                   

Manifeste des Indestructibles de Maghin

Pour nous, être féministes, c’est être indestructibles.

Le dictionnaire nous apprend que « l’indestructible est ce qui ne peut être détruit » !

Voilà une vision qui nous convient bien. En tant qu’Indestructibles, notre objectif est de durer et de défendre les valeurs qui nous sont chères, de nous battre avec toujours à l’esprit les 1000 difficultés des femmes et d’ouvrir à chacune la porte d’un groupe, certes naissant, mais solidaire. Un groupe de parole, de soutien et de résistance, à leur service.

Nous avons décidé de mettre en place des actions de sensibilisation aux droits des femmes, de lutter contre les violences faites aux femmes. Notre objectif étant de s’activer à faire respecter la place de TOUTES les femmes dans la société, il est souvent nécessaire de faire preuve des qualités de l’indestructible !

« Nous sommes comme une plante profondément enracinée dans la terre et nous résistons contre vents et marées », nous dit l’indestructible. Et on la croit, car, dans ses synonymes, il y a « vivace » et « impérissable ».

Le groupe « Les Indestructibles de Maghin » est né en janvier 2014, lors de la préparation du V-Day créé par l’organisation « One Billion Rising For Justice » (un milliard de femmes se soulèvent pour la Justice).

C’est à travers les réflexions et les témoignages des femmes, peu ou pas reconnues dans leurs droits face à l’appareil judiciaire, que le groupe s’est formé et a commencé à avancer.

AGIR ! Ce besoin impérieux est apparu immédiatement comme une évidence dès nos premières réunions.

Des mots révoltés a germé l’idée de s’associer afin de créer un champ fertile de réflexions, de solidarité et d’entraide.

Aujourd’hui, les Indestructibles de Maghin ont choisi de se faire connaître et de reconnaître cette présentation et ces visuels pour faire passer leurs messages :

« Nous nous battons pour un monde plus respectueux et solidaire envers toutes les femmes, nous sommes là, nous existons ».

« Quand on se bat, on n’est pas sûre de gagner, mais quand on ne fait rien, on est sûre de perdre ».

Rejoignez-nous

 

Liège, avril 2014.

T. 04 223 68 18