Version imprimable
Auteur: 
Alain Dessart, Anne-Marie Offermans
Date de publication: 
10/2002

Le monde médical a tendance à sous-évaluer le problème de la violence conjugale qui est pourtant effectif (une femme sur 7 est touchée en Belgique). Analyse des raisons de cette sous-évaluation (liée à certaines attitudes dans le chef des femmes victimes et du monde médical) et évocation de certains mythes concernant la violence conjugale.

Informations supplémentaires: 

Publié dans Santé conjuguée (revue de la Fédération des maisons médicales), octobre 2002, pages 46-52

Informations supplémentaires: 

Plus d'infos