Version imprimable
Auteur: 
Florence Ronveaux
Date de publication: 
05/2009

En Belgique francophone, les deux tiers des jeunes filles ont déjà eu à subir des violences de la part de leur partenaire amoureux. Elles sont également les premières victimes d’agressions sexuelles. Les aider à se défendre à travers un travail de prévention constitue donc un enjeu important sur le plan social et éducatif. De ce point de vue, les techniques du Seïto Boeï et de l’auto-défense féministe peuvent apporter des solutions, y compris à l’adolescence.

Informations supplémentaires: 

Communication présentée le 3 juin 2009 aux Universités d'été de Laval (Québec) consacrées au thème "Violences: analyses féministes de nouveaux enjeux"