Version imprimable
Auteur: 
Pascale Hensgens
Date de publication: 
12/2011

Comment interpréter l’intention des services publics fédéraux et régionaux compétents en matière d’emploi de classer les demandeurs d’emploi par rapport à leurs chances de se réinsérer, en mettant en place une catégorie qui rassemblerait les personnes souffrant de troubles médicaux et y compris psychiatriques ? Nos dirigeants semblent être prêts à tout pour exclure les chômeurs, y compris obliger des fonctionnaires non formés pour cela à établir des diagnostics médicaux et psychiatriques. Les pouvoirs publics auraient-ils perdu de vue que, même éloignés de l’emploi, nous vivons dans un état de droit ? Quel type de société nos fonctionnaires envisagent-ils pour leurs concitoyens dans le moyen terme ?