Version imprimable
Auteur: 
René Begon
Date de publication: 
12/2012

Disciple du grand anthropologue français Claude Lévi-Strauss, Françoise Héritier applique la méthode de l’anthropologie structurale à la question des inégalités entre les femmes et les hommes. Dans la lignée de son maître, elle définit une notion de type universel, un invariant, qu’elle appelle la « valence différentielle des sexes », dont elle estime qu’on la trouve dans la plupart des cultures. Elle en arrive même à associer cette notion à toute une série d’autres constantes anthropologiques qui assurent la mainmise des hommes sur les femmes et notamment sur leur échange, telles que la prohibition de l’inceste, l’exogamie, le mariage et la répartition sexuée des tâches.